Claude Hassan

Le geste coule, sensuel et lent…Il procède du temps. Du temps révolu, du temps déjà vécu. Le trait est ce que le temps a façonné d’elle, Claude Hassan, artiste. Sa démarche relève d’une sorte de proto-écriture : son trait précède le signifiant, le mot, pour établir ainsi un dialogue avec l’autre, de par sa forme universelle, profondément humaine et veut se faire lien entre son intimité et celle de l’autre. Le trait ne représente rien, ne figure rien ; il est la trace d’un parcours: de son parcours. Il témoigne de l’aboutissement de son évolution au moment t de sa création. Ainsi, par la captation de cet élan vital, par ce jaillissement de vie, il cherche à atteindre le regardeur, à partager de communes émotions peut être, à le toucher, le questionner? Le trait, ainsi polysémique, reste ouvert à tout champ d’ interprétation. Il s’approprie l’espace du papier de façon aléatoire, l’explore, de feuille en feuille, à l’infini…..

Vit et travaille en région parisienne.
De l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris (Arts plastiques) en 1991.
Expose régulièrement depuis 1987 à Paris et en province (Musées, salons, galeries): citons tout particulièrement sa présence récente à Paris à la Galerie Libéral Bruant en 2005 et 2006 et à la Galerie Christophe Gaillard, dans le cadre de la carte blanche à Jean Pascal Léger, en 2013